Pétition Sauvez les Préalpes


Malgré le refus du Tribunal fédéral en 2016 d’autoriser un changement d’affectation de zone en vue de construire un parc éolien industriel sur les crêtes du Lac-Noir (Schwyberg) dans les Préalpes fribourgeoises, ces dernières restent menacées par le maintien du site dans le projet de plan directeur éolien du canton de Fribourg ainsi qu’un nouveau projet dévoilé par le promoteur l’été dernier. Ensemble nous pouvons sauver les Préalpes fribourgeoises de cette menace pesant sur leurs magnifiques paysages et leur faune. Il vous suffit de quelques minutes pour vous informer et exprimer votre opposition à l’industrialisation des crêtes de ce joyaux de la nature que sont les Préalpes fribourgeois en signant notre pétition. Ainsi qu’en invitant vos connaissance, vos amis, votre famille à en faire de même (en leur faisant une copie de ce message ou du lien de la pétition) !


Signer la pétition



Depuis la publication de son “Concept éolien” en 2008, le canton de Fribourg a renoncé à  l’ensemble des sites considérés comme potentiellement aptes à accueillir des parcs éoliens industriels dans les Préalpes fribourgeois, à l’exception notoire d’un seul, celui des crêtes du Schwyberg, au-dessus du Lac-Noir, en haute Singine. Tous les autres sites ont été exclus du projet de plan directeur éolien du canton de Fribourg, en raison de leurs impacts considérables sur la faune et le paysage ainsi que de leurs potentiels insuffisants (vent, rendements, coûts).


Concept éolien du canton de Fribourg,

Etat de Fribourg, 2008


Schwyberg (Lac-Noir)

La Berra

Cousimbert

Les Merlas (Grandvillard)

Gros Plané, Corbetta, Salette (Les Paccots)

Col des Euschels (Lac-Noir)

Geissalp (Lac-Noir)



Les sites de la Berra et du Cousimbert - aux caractéristiques particulièrement similaires et géographiquement très proches du Schwyberg - ont eux aussi été exclus du projet de plan directeur du Conseil d’Etat. Cela fait plus de dix ans maintenant que les promoteurs du projet du Schwyberg (Greenwatt Groupe E (propriété de l’Etat de Fribourg) et communes du Planfayon et Plasselb) se sont révélés incapables de démontrer la compatibilité d’un site éolien industriel au Schwyberg avec la législation en matière de protection de l’environnement, pas plus que la rentabilité de leur projet (échec des mesures du vent).


Aussi bien le canton que les promoteurs se sont heurtés au véto sans équivoque de la Confédération à l’intégration du Schwyberg dans le plan directeur. Le Tribunal fédéral a refusé son aval à un changement d’affectation de zone des crêtes du Schwyberg en 2016. Le Conseil fédéral a signifié cet été son refus de valider en l’état l’appartenance de ce même site au plan directeur éolien du canton de Fribourg, ce dernier n’ayant toujours pas démontré sa compatibilité avec le droit en matière de protection de l’environnement.


Malgré ces refus, les promoteurs ont annoncé cet été leur intention de lancer un nouveau projet de construction de site éolien au Schwyberg, avec des éoliennes encore plus grandes que celles prévues dans le projet initial de 2007, pouvant atteindre une hauteur de plus de 200 m par machine (!).


Le débat sur l’éolien fribourgeois au Grand Conseil le 12 septembre dernier a suscité la controverse sur un sujet qui divise de plus en plus. Même certains défenseur de l’éolien dans notre canton ont reconnu que le site du Schwyberg n’est peut-être pas l’endroit le plus approprié qui soit. Aussi bien le Conseil d’Etat que le conseil d’administration du Groupe E sont partagés à ce sujet et le doute y est croissant avec les refus répétés de la Confédération et l’opposition répétée des grandes associations environnementales, toutes opposées au projet du Schwyberg.


Cela n’a que trop duré. Il est temps de tourner la page sur une “fausse bonne idée” en excluant une bonne fois pour toute (comme l’ont déjà fait la Bavière, les cantons de Berne et de Vaud) les Préalpes du plan directeur éolien du canton de Fribourg tout en commençant à réellement investir dans les alternatives en matière d’électricité verte (efficience, solaire, importations de courant vert, biomasse, géothermie).


Sauvez les Préalpes


Signer la pétition





Plus d’informations sur notre site web et notre page Facebook


Voir également sur le même sujet l’opinion de Benoît Aymon (réalisateur de l’émission “Passe-moi les jumelles” sur la RTS)



Quelques citations

"La meilleure sécurité d'approvisionnement n'est pas l'autosuffisance, mais l'intégration optimale dans le réseau européen."


"Il semble surtout intéressant d’importer du courant éolien d’Allemagne."


Doris Leuthard


Conseillère fédérale

"L’implantation d’éoliennes à grande échelle dans notre pays ne respecte pas le plus élémentaire des principes de proportionnalité. C'est une évidence à laquelle nous devons nous rendre si l’on met dans la balance le rendement énergétique confidentiel d’une éolienne et son impact majeur sur le paysage – et je ne parle pas des voies d’accès, cicatrices indélébiles, ni des nuisances sonores pour ses riverains."


Benoît Aymon


"Passe-moi les jumelles", RTS


"A priori, nous n’aurons pas vraiment besoin d’aller couvrir nos crêtes d’éoliennes. Nous avons plein d’autres options à disposition qui présentent moins d’impact."


François Vuille


Swiss Energy Center, EPFL



"La région du Schwyberg, située dans le parc naturel régional du Gantrich, présente un paysage de cultures d'une valeur particulière ; la construction du parc éolien porterait une première atteinte de ce genre : dans le paysage des préalpes fribourgeoises il apparaîtrait manifestement comme un corps étranger."


Tribunal fédéral suisse


Arrêt du 26 oct. 2016