Alfons Gratwohl (MCI)


Les projets éoliens dans les Préalpes fribourgeoises

(Les avis des candidats au Conseil d’Etat)

________________________________


Réponses de Monsieur Alfons Gratwohl


  1. Etes-vous favorable à un développement soutenu des technologies de production d’électricité à partir d’énergies renouvelables et à un subventionnement important de ces dernières ? 

    Je suis favorable à toute technologie de production d'énergie renouvelable (sauf éolienne).


  2. Hydroélectricité mise à part, quelles sont parmi les technologies citées ci-après celles qui vous paraissent le mieux à même de couvrir une notable part des besoins croissants de la Suisse et du canton de Fribourg en électricité : biomasse, éolien, géothermie, solaire (photovoltaïque) ?

    La meilleure production d'énergie renouvelable se situe dans le solaire. Le canton de Fribourg a assez de toits (fermes, fabriques, bâtiments publics,..) pour les utiliser pour le photovoltaïque. La biomasse peut très bien entrer en compétition avec les boues d'épuration. La géothermie est aussi à prendre en considération, par contre l'éolien ne donne pas assez  de satisfaction.


  3. A vos yeux, l’importation d’une partie du surplus d’électricité, d’origine éolienne notamment, produit par les pays voisins est-elle acceptable pour la Suisse ?

    Si on importe maintenant de l'électricité nucléaire de la France, je ne vois pas d'inconvénient d'importer aussi de l'énergie des éoliennes de l'étranger. On devrait s'associer avec des producteurs d'énergie qui disposent d'éoliennes dans des endroits appropriés (Mer du nord, canaux et grandes plaines).


  4. Quel pourcentage de la consommation électrique actuelle du canton de Fribourg le site industriel éolien du Schwyberg couvrirait-il selon ses promoteurs ? Voire selon vous ? Et si l’on y ajoutait la production des sites envisagés à la Berra et au Cousimbert ?

  5. Trois fois moins que promis.

  6.  

  7. Qu’en est-il du potentiel en vent(s) de la Suisse :

    • Vous paraît-il important, moyen ou faible en comparaison avec celui des pays voisins ?

     
    • Vous semble-t-il meilleur en mer (off shore, pour des pays étrangers), en plaine ou en montagne ? 


    • Ce potentiel permettrait-il une production rentable d’électricité au Schwyberg ? 
    L’électricité produite serait-elle, par exemple, d’un coût inférieur, identique, deux fois plus élevé, trois fois plus élevé qu’en Allemagne ?


    Le potentiel en vent en Suisse est faible et pas permanent. 
    Je préfère qu'on s'associe à des  sociétés ayant déjà accès à la production d'énergie à base d'éoliennes hors du pays. 
    La production d'énergie du Schwyberg ou d'autres lieux dans le canton de Fribourg ne coûterait en tout cas pas moins cher que celles d'autres sites mieux adaptés.


  8. A votre avis, quelles seraient les principales conséquences environnementales – et seraient-elles acceptables – de la présence d’un site éolien sur les crêtes dominant le Lac Noir (Schwyberg)  :

    • sur le plan du paysage ?

    • sur celui de la flore et de la faune ?

    • sur celui du tourisme ?

    • sur celui de la valeur  de l’immobilier (bâti ou à bâtir) ?

    Le site éolien du Schwyberg n'aurait pas de conséquences sur la flore et la faune. Par contre il défigurerait le panorama de la région à jamais. Les touristes ne viennent pas en Suisse pour admirer des éoliennes, mais pour le paysage intact. Les éoliennes ne défigurent pas seulement le paysage, mais pour leur construction il faut faire des routes qui laissent des balafres dans la nature pendant des années et des décennies. 


  9. Pour vous positionner sur ces plans, avez-vous pris ou eu connaissance :

    • d’une maquette ou d’un modèle du site éolien envisagé sur les crêtes du Lac Noir ?

    • du rapport d’impact de ce site sur les oiseaux selon les experts de l’Observatoire ornithologique de Sempach?

    • d’un rapport officiel et neutre sur les réelles puissances et répartitions annuelles des vents sur la crête du Schwyberg  (voire sur celles du Cousimbert ou de la Berra) ?

    Les rapports sont probablement exagérés des deux côtés. 


  10. Sachant que les cantons de Berne et de Vaud ont récemment exclu ou soustrait l’Oberland bernois et les Préalpes vaudoises de leur plan d’aménagement directeur éolien, seriez-vous favorable à l’exclusion des Préalpes du plan d’aménagement éolien du canton de Fribourg ?

    Je suis tout à fait favorable à ce que le canton de Fribourg interdise toute utilisation des Préalpes pour des constructions d'éoliennes. 


  11. En conclusion et au vu des considérations énoncées, quelles éventuelles solutions énergétiques alternatives souhaiteriez-vous proposer et défendre en priorité ?

    Chaque nouvelle construction doit bénéficier de mesures photovoltaïques. Augmenter les barrages dans le canton de Fribourg me semble plus que difficile. Mais pourquoi ne pas envisager un nouveau barrage quelque part dans une vallée isolée ?


Voir également à ce sujet la lettre de lecteur de M. Gratwohl dans La Liberté du 9 octobre 2011