Accueil‎ > ‎Agir‎ > ‎Exprimez-vous‎ > ‎Lettres de lecteurs‎ > ‎Publication‎ > ‎

Par égard pour la nature

"Si aujourd’hui je prends la plume, c’est avant tout par devoir envers la faune et la flore de mon canton. Je veux mettre en garde le peuple fribourgeois envers l’attitude irrespectueuse de Groupe E. Chaque fois que cette entreprise a entrepris la construction de nouvelles installations ou la modification de certaines, cela a été au détriment de notre patrimoine naturel!

J’en veux pour preuve la Petite-Sarine qui s’étouffe sous les limons balancés dans la rivière! Et lorsque vous avez le culot de demander quatre crues annuelles (crues qui se passent automatiquement dans une rivière naturelle), c’est tout juste si vous ne risquez pas de mettre en péril la vie de l’entreprise! De qui se moque-t-on?

Une crue contrôlée par saison sur un délai de 24 à 48 heures représenterait simplement le fait que l’eau serait turbinée une fois de moins… Mais à cela, Groupe E répond que le coût de l’opération serait trop important. Rappelez-moi combien a coûté l’étude de marché des centrales à charbon en Allemagne assortie d’une prise de participation!

Alors, que penser de l’installation au Schwyberg d’éoliennes? Quelles néfastes conséquences nous a-t-on cachées? En conclusion, tant que cette entreprise agit sans davantage d’égards vis-à-vis de notre patrimoine naturel, nous devrions refuser toute nouvelle installation de sa part!"

Pierre Maradan,

pêcheur à la ligne, Fribourg, 31 juillet 2012

Source et original : courrier des lecteurs, La Liberté